Comprendre pourquoi Dieu tient tant à la collaboration

Daniel Dow | 26 Jan 2024

Available in: 简体中文 | English | Français | 한국어 | Português | Русский | Español |

Note du rédacteur : Cet article est le premier d’une série qui s’intéressera à la collaboration et à ce qui est nécessaire à une collaboration efficace. Avant de creuser les aspects pratiques de la collaboration, prenons quelques minutes pour comprendre, à partir des textes bibliques, le point de vue de Dieu sur la collaboration.

La nature collaborative de Dieu

Le premier sens du mot collaborer est le « co-labeur », autrement dit le travail ensemble. Dans 1 Corinthiens 3.9, le terme grec qu’emploie Paul est synergoi, d’où dérive notre mot moderne « synergie ». Pour le dire de manière succincte, collaborer signifie coordonner, organiser, et travailler ensemble de telle sorte que la somme de nos efforts associés produise au-delà de nos contributions individuelles.

Tout au long de la Bible, nous voyons Dieu Père, Fils et Esprit comme une trinité agissant dans une relation aimante les uns avec les autres. Nous les voyons unis dans leur objectif, travaillant ensemble dans une coopération totale et aimante, mais exerçant cependant des responsabilités, des rôles et des noms divers et spécifiques.

  • Jean 5.19 – Jésus leur répondit donc : Amen, amen, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, sinon ce qu’il voit faire au Père ; ce que celui-là fait, en effet, le Fils le fait pareillement. Car le Père est ami du Fils, et il lui montre tout ce que lui-même fait ; il lui montrera des œuvres plus grandes encore, pour que, vous, vous soyez étonnés.
  • Jean 14.26 – Mais c’est le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, qui vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que, moi, je vous ai dit.
  • 2 Corinthiens 13.13 – Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion de l’Esprit Saint soient avec vous tous !

Ensemble, ils ont créé le monde et l’humanité. Ensuite, quand l’être humain a désobéi à Dieu dans le jardin d’Éden, ils ont collaboré pour retisser et restaurer la relation avec l’humanité, tout d’abord par l’intermédiaire d’Israël et enfin par l’intermédiaire de Jésus-Christ et de son Église.

Dans Jean 17.20-23, Jésus décrit sa relation avec le Père en ces termes : « nous sommes un », et il prie que cette même unicité, ce même amour et cette même unité soient données aux croyants afin que le monde croie en lui. C’est en voyant une unité aimante que le monde est amené à croire en Dieu, parce que travailler dans une unité et une diversité aimantes reflète et exprime le caractère de Dieu.

C’est en voyant une unité aimante que le monde est amené à croire en Dieu, parce que travailler dans une unité et une diversité aimantes reflète et exprime le caractère de Dieu.

Dieu à l’œuvre

Dieu exprime qui il est dans sa façon de travailler. Dans Genèse 1 et Jean 1, nous entrevoyons à l’œuvre un Dieu collaborateur et créatif. Nous voyons l’Esprit de Dieu, qui était avec Dieu, tournoyer au-dessus des eaux et les créations de Dieu remplir la terre. Plus tard dans le récit de la création, nous voyons Dieu créer Adam et Ève à son image. Il ne s’est pas contenté de créer une autre espèce animale plus intelligente. Il a créé des êtres physiques capables de collaborer avec lui et les uns avec les autres. Nous voyons Dieu inviter Adam à nommer les animaux et à prendre soin de sa création. Adam devient le partenaire de Dieu pour prendre soin et nommer la création de Dieu.

Ce désir de Dieu de collaborer avec son peuple se voit à de multiples occasions dans les récits où Dieu interagit avec Noé, Abraham, Moïse, Josué, les prophètes et, enfin, avec son fils bien-aimé, Jésus-Christ. Il se voit aussi dans les versets de Matthieu 28.18-20 et Actes 2 qui présentent le Mandat missionnaire où Dieu appelle tout son peuple à s’unir à lui pour réconcilier et restaurer un monde brisé. Tâche trop lourde et difficile pour être à la portée d’une personne seule, elle ne peut s’accomplir qu’en travaillant ensemble dans un partenariat aimant les uns avec les autres et avec Dieu le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

Unité, diversité et amour

Dieu désire l’unité dans la diversité, pas l’unité dans la similarité.

La nature collaborative de Dieu s’exprime dans la Bible à travers trois thèmes centraux : amour, unité et diversité.

1 Jean 4.8 déclare : « Dieu est amour ». Matthieu 22.37-39 rapporte les propos de Jésus : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu… C’est là le grand commandement, le premier. Un second cependant lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » L’amour est la source du désir permanent de Dieu de voir tous les êtres humains réconciliés avec lui. Son amour débordant pour nous est la motivation et la source de notre capacité à aimer et travailler avec d’autres. Il est le carburant qui alimente nos relations et notre travail avec Dieu, avec son Église et avec autrui, car « si je n’ai pas l’amour, [tout ce que je fais] ne me sert à rien ». (1 Corinthiens 13.1-3)

Depuis la prière de Jésus pour l’unité jusqu’aux apôtres qui appellent à une unité relationnelle dans l’Église, nous comprenons que l’unité est primordiale pour Dieu. Nous lisons dans le Psaume 133 : « Qu’il est bon, qu’il est beau pour des frères d’habiter ensemble ! » L’apôtre Paul, quant à lui décrit le Corps du Christ comme « un », tout en ayant une multitude de parties ». (1 Corinthiens 12.12-31 ; Romains 12.4-8) Nos appels au ministère et nos dons nous sont donnés à chacun de manière singulière mais pour que nous puissions fonctionner efficacement comme une partie du corps du Christ. L’unité est le lien qui nous relie, nous renforce et nous unit dans une action collective pour les desseins de Dieu.

Dans la Bible, nous voyons aussi la passion de Dieu pour la diversité. Depuis la beauté de la création jusqu’aux dons et rôles de fonction que Dieu donne à son peuple, la diversité est un aspect fondamental du caractère de Dieu. Chaque partie du corps du Christ, pour singulière qu’elle soit, exerce une fonction vitale, et toutes ensemble elles accomplissement plus qu’aucune partie toute seule ne pourrait le faire. Dans tout cela, nous voyons que Dieu désire l’unité dans la diversité, pas l’unité dans la similarité. Chaque partie est honorée et appréciée, mais elle est cependant conçue pour travailler avec une plus grande capacité quand elle le fait avec les autres. La diversité de fonction est la façon dont Dieu nous donne – à nous qui sommes son corps – la capacité créative d’adaptation, de coordination et d’innovation. C’est le moyen choisi par Dieu pour déverser en nous les ressources qui nous permettent de vaincre les difficultés et de travailler à l’avancement de l’Évangile.

Et pourtant, malheureusement, au lieu de travailler ensemble, nous laissons souvent le péché et Satan nous diviser et discréditer notre témoignage de groupe, par l’anxiété, la compétition, la méfiance et une peur du manque. Passionnés par notre propre appel et service pour Dieu, il nous arrive d’oublier que nous sommes aussi appelés à être un élément de quelque chose de plus grand que notre appel individuel ; que c’est en travaillant ensemble les uns avec les autres que le monde est témoin de la puissance et de la présence de Dieu (Jean 17.18-21).

La collaboration construite sur l’amour, l’unité et la diversité, est tellement plus qu’une stratégie pour le succès du service. Elle est l’expression du cœur et de la nature de Dieu. C’étaient là les traits marquants d’une Église primitive en pleine croissance. Le travail ensemble dans une diversité aimante, l’unité avec Dieu et les uns avec les autres, sont le moyen de gravir les échelons des enjeux que Dieu nous a donnés ; c’est ainsi que le monde parvient à reconnaître qu’un Dieu d’amour, assez puissant pour changer le cœur et la pensée des êtres humains, les cherche.

Au moment où s’ouvre l’année 2024 et où nous nous préparons au prochain rassemblement du Mouvement de Lausanne, nous vous invitons à prier avec nous pour le renouvellement de l’esprit de collaboration dans le corps du Christ. Nous vous invitons aussi à commencer à faire de la collaboration au service de Dieu quelque chose de plus qu’une bonne idée. Pour cela, posez-vous la question : « Qu’est-ce qui deviendrait possible si nous travaillions ensemble ? »

Dan est Directeur de Formation communautaire et leadership chez Vision Synergy. S’appuyant sur son expérience de gestionnaire d’une équipe responsable de sites web, et sept années comme Directeur régional des programmes d’étude de Perspectives USA, il a rejoint Vision Synergy en 2015, en tant que gestionnaire de communauté pour le site web Synergy Commons. Son rôle s’est ensuite élargi pour inclure la coordination et le développement de nouveaux contenus, des événements tels que le Global Summit, des programmes de formation, des webinaires et des ateliers. Il aime combiner sa passion pour le Royaume de Dieu et ses compétences en dessin graphique, en technologie et en rédaction. Il puise dans son parcours de coach, facilitateur et formateur.
Dan et sa femme Shellie vivent à Seattle, aux USA. Ils sont reconnaissants pour 20 merveilleuses années de mariage. Avec leur fils Jamie, ils aiment randonner avec Jake, leur brave chien « résident’ », et une ménagerie toujours en évolution de chiens hébergés.