Pourquoi la prière est-elle cruciale pour les missions ?

Lettre au jeune homme que j’ai rencontré au Cap

Sarah Plummer | 24 Mar 2022

Available in: English | Français | 한국어 | Português | Español |

En 2010, lors du Congrès de Lausanne au Cap, j’ai eu le privilège de faire partie de l’équipe de prière. Pendant le congrès, un jeune homme s’est approché de moi et m’a dit : « Je ne comprends pas la prière, je ne sais vraiment pas pourquoi vous priez. »

il ne connaissait pas son Créateur comme un Père qui aime écouter sa voix et aspire à être pleinement connu par lui et par son intermédiaire.

C’était un homme jeune, très autonome et qui avait réussi dans la vie. Hautement intelligent et compétent, mais aussi passionné par les missions mondiales – suffisamment pour être au Cap cette semaine-là. Pourtant, il ne connaissait pas son Créateur comme un Père qui aime écouter sa voix et aspire à être pleinement connu par lui et par son intermédiaire.

Pourquoi s’embêter avec la prière ? Et pourquoi se préoccuper de la prière spécifiquement lorsqu’il s’agit de missions ?

C’est une question cruciale, et la réponse est tout aussi cruciale.

Je regardais le peuple de Dieu réuni pendant cette semaine au Cap et j’ai désiré ardemment voir le Seigneur approfondir la vie de prière de son Église, en particulier en ce qui concerne les missions. Comme il est difficile d’avoir une posture d’humilité et de repentance dans nos prières devant Dieu. Comme le dit Dieu dans Ésaïe 56.7 : « Je les amènerai sur ma montagne sacrée et je les réjouirai dans ma maison de prière ; leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel ;car ma maison sera appelée “ Maison de prière pour tous les peuples. ˮ »

Alors que les plans pour le Congrès de Lausanne 4 en 2024 ont commencé, la prière et la « maison de prière pour tous les peuples » du Seigneur sont une fois de plus au premier plan de mes préoccupations. Et je pense surtout à ce jeune homme que j’ai rencontré au Cap. Voici la lettre que je lui ai adressée.

Au jeune homme du Cap :

Notre Père céleste aime entendre vos prières. Elles sont comme un bel arôme dans l’encens de l’adoration (Apocalypse 8). Le Seigneur Jésus est assis à la droite du Père en ce moment même et il intercède activement en votre faveur. Jésus prend nos demandes imparfaites et les tisse dans l’histoire du royaume de Dieu pour qu’elles soient agissantes, selon sa volonté – incroyable et merveilleux.

Nous avons même besoin de Dieu pour placer dans nos poumons le souffle qui nous permet de prononcer nos prières.

Bien que nous ayons parfois l’impression d’être forts et de n’avoir besoin de Dieu qu’occasionnellement, nous sommes en réalité faibles – nous dépendons de lui pour chaque battement de notre cœur. Nous avons besoin de Dieu pour soutenir ce monde et tout ce qu’il contient. Nous avons même besoin de Dieu pour placer dans nos poumons le souffle qui nous permet de prononcer nos prières. Nous dépendons entièrement de Dieu pour la vie. Nous étions morts, morts dans notre péché et nous avons été rendus vivants dans le Christ. Nouspouvons maintenant nous approcher hardiment du trône de la grâce (Hébreux 4.16), le cœur reconnaissant et plein d’espérance. C’est ce à quoi j’aspire tant, et je me demande si c’est aussi ce que vous voulez.

Lorsque je me présente devant Dieu dans la prière, je souffre, le cœur déchiré à la pensée de la souffrance, de la douleur, de la discorde, de la gloutonnerie et de la cupidité, de la disparité des ressources, pourtant données par Dieu, et de l’injustice. L’abus de pouvoir et la présence de la violence. « il n’y a ni loyauté, ni fidélité… on commet meurtre sur meurtre. » (Osée 4:1-2).

Dans Jean 17.13, Jésus prie pour lui-même et pour ses disciples qui sont dispersés dans le monde entier et dont vous faites partie : « je parle ainsi dans le monde pour qu’ils aient en eux ma joie, complète. »

Notre Dieu s’engage activement et continuellement avec nous et à travers nous dans ce monde. Nos prières doivent demander à Dieu de nous permettre de participer à ce qu’il fait ; qu’il accorde notre cœur, nos prières, notre vie, nos actions à ce qu’il est, afin que la joie de Jésus s’accomplisse en nous et par nous.

Jésus déclare très clairement : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. » (Jean 14:6) Par conséquent, le prier, être avec lui, c’est se connecter à la source même de notre vie. Nous dépendons entièrement de lui, même et surtout lorsqu’il s’agit de faire son travail de mission.

Nos prières doivent demander à Dieu de nous permettre de participer à ce qu’il fait.

En tant que participant au Cap, vous avez certainement entendu parler de la quadruple vision du Mouvement de Lausanne : 1) l’Évangile est à la portée de chacun ; 2) des Églises qui font des disciples, accessibles à tous les peuples en tout lieu ; 3) des leaders à l’image du Christ dans chaque Église et dans chaque secteur ; 4) un impact pour le royaume dans chaque sphère de la société. En dehors de la Bible, je ne connais pas de meilleur résumé de notre désir ardent de croire en la mission.

Peut-être avez-vous besoin, comme moi, d’une charpente sur laquelle ancrer vos prières, d’un treillis sur lequel votre vie de prière peut se développer. Si c’est le cas, je voudrais vous inviter à vous joindre à moi pour prier en suivant le calendrier ci-dessous, élaboré à partir de la vision de Lausanne. Pendant les 28 prochains jours, unissez-vous à moi et à la communauté de Lausanne et priez dans l’esprit de cette vision pour ceux que vous aimez et ceux que vous détestez, pour votre famille, votre quartier, votre pays, le pays de votre ennemi, les peuples atteints et les peuples non atteints, vos frères et sœurs dans le Christ dans le monde entier.

Et ma prière est qu’en priant avec un cœur plein de foi et d’expectative, vous parviendrez à comprendre la joie et le privilège de la prière. Puissiez-vous connaître intimement l’amour de notre Père et son cœur non seulement pour le monde, mais aussi pour vous.

Priez avec moi

Seigneur, s’il te plaît, agis dans nos cœurs par ton esprit. Pardonne notre autosuffisance et notre arrogance, en tant qu’individus et en tant qu’Église. Donne-nous une soif et une faim plus grandes de passer du temps avec toi dans la prière. Donne-nous un amour vrai et authentique pour toi et pour ton nom. Seigneur, nos temps sont dans tes mains. Puissions-nous utiliser notre temps pour que « ton règne vienne et que ta volonté advienne sur la terre comme au ciel. » (Matthieu 6.10) Que chaque souffle et chaque parole soit pour toi, Seigneur. Pour le bien des plus petits, des derniers et des perdus. Amen.

Unissez-vous à nous dans un mouvement de prière pendant cette saison de l’Église, de l’Évangile et du monde.

Ressources

Calendrier de Prière à télécharger

Praying hands illustration « Surrender » by Longmore Guy.

 

Sarah Plummer est présidente du Groupe de travail Intercession du Mouvement de Lausanne. Elle est également aumônier auprès du commandement des opérations spéciales de la police de l'État de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Elle vit à Sydney.