Available in: English | Français | 한국어 | Português | Español |

L’évangélisation du monde ne pourra se faire sans donner les moyens d’agir à celles et ceux qui expriment leur ministère à travers les arts et aux spécialistes de l’expression imaginative.

Lorsque, il y a plusieurs années, un village entier d’Indiens boliviens travaillant dans un ranch est venu au Seigneur, certains de mes amis missionnaires ont été confrontés à des questions compliquées.

Que faire de ce village de personnes qui connaissaient désormais le Seigneur comme Sauveur ? Comment leur apprendre à étudier la Bible alors que la plupart d’entre eux ne lisaient pas ? Dans la mesure où ils n’avaient pas de musique chrétienne, que pouvait-on leur proposer de chanter ? Puisqu’ils n’avaient pas de liturgie dans leur propre expression culturelle, par quelles pratiques communautaires pouvaient-ils exprimer leur révérence, leur confession, leur louange et leur adoration au Dieu et Père du Seigneur Jésus-Christ qui était désormais aussi le leur ?

En l’occurrence, mes amis missionnaires ont fait ce qu’il fallait. Ils ont encouragé ces croyants indiens de Bolivie à créer leurs propres expressions musicales. Ayant compris l’importance d’une communication culturellement adéquate, ils ont affirmé qu’il serait à la fois approprié et sage de chanter des chants qu’ils auraient composés eux-mêmes et de mener leur rassemblement cultuel selon des expressions familières et sincères.

Formation de communautés chrétiennes autochtones

Lorsque l’évangélisation se produit dans sa plénitude, l’objectif que l’on peut désirer pour les nouveaux croyants est de les voir établir ce que j’appelle la formation de communautés chrétiennes autochtones, à savoir des expressions culturellement pertinentes de leur foi et de leur culte qui touchent leurs cordes sensibles. Puisque la véritable adoration est celle qui jaillit de l’expression intérieure de notre cœur tourné vers Dieu, pour se connecter à l’âme de la personne ou de la communauté, elle doit passer par des expressions familières qui viennent du cœur.[1] Ainsi, quel que soit l’endroit où l’Évangile du Seigneur entre en relation avec le cœur d’une personne, de ce cœur – sauvé, libéré et changé par l’Évangile – jailliront des expressions autochtones de chants, de mouvements, de rituels, de liturgies et de décors.

Ces spécialistes de l’expression artistique et humaine sont des chrétiens dotés par Dieu d’une sagesse inhabituelle en matière de conception et d’expression imaginatives.

Par ailleurs, dans de nombreuses régions du monde, souvent en raison d’un manque d’alphabétisation, une grande partie de la communication passe nécessairement par l’expression artistique ou imaginative. La musique, le théâtre, les contes, la peinture, l’architecture, le mime, les marionnettes, l’artisanat, les festivals, le mouvement, les rituels, la nourriture, le décor, etc. sont autant de formes d’expression artistique par lesquelles et dans lesquelles la communauté va adorer, apprendre, faire des disciples et célébrer. Et si ces expressions (que dans le monde occidental nous appelons souvent « les arts ») ne sont pas culturellement familières, le culte ne sera pas aussi enthousiaste, la communication de l’Évangile sera moins efficace et la communauté des croyants se développera plus lentement, tout cela parce que la foi chrétienne exprimée semble étrangère, gênante ou simplement « pas moi ».

Il ressort clairement de ce qui précède que les communicateurs artistiques et les spécialistes de l’expression artistique occupent une place centrale dans le développement de la formation des communautés chrétiennes autochtones, bien qu’ils ne soient souvent pas valorisés. Ces spécialistes de l’expression artistique et humaine sont des chrétiens dotés par Dieu d’une sagesse inhabituelle en matière de conception et d’expression imaginatives.

Cette définition est basée sur la famille de termes liés à l’idée hébraïque d’artisan – une personne exceptionnellement douée pour s’exprimer ou concevoir de manière imaginative. Les musiciens et les chanteurs entrent également dans cette catégorie plus large. Ils peuvent être pasteurs, enseignants, musiciens, peintres, écrivains, directeurs, ouvriers d’usine, agriculteurs ou femmes au foyer. Ce sont simplement des chrétiens qui ont reçu de Dieu des quantités « inhabituelles » de cette capacité à imaginer. Tout le monde possède de l’imagination, mais tout le monde ne possède pas ces capacités inhabituelles de sensibilité esthétique qui, d’une manière culturellement pertinente, produisent des chansons, des paroles, des poèmes, des histoires, des mouvements, des expressions visuelles, des sensibilités environnementales, etc. Ils possèdent également une vision et une capacité à intégrer activement les formes et méthodes artistiques appropriées dans le culte, l’enseignement, la formation de disciples et l’évangélisation.

Le rôle essentiel des musiciens et artistes chrétiens

Les gens entendent et comprennent généralement avec leur cœur bien avant d’entendre et de comprendre avec leur tête. Et leur corde sensible est généralement mise en vibration, non pas par l’universitaire ou l’apologiste, mais par l’artiste et le poète. C’est cette réalité qui m’amène à crier sur tous les toits que les musiciens et artistes chrétiens jouent un rôle essentiel dans l’évangélisation du monde. Là où le grand mandat missionnaire a été véritablement mis en œuvre, les cultures pénétrées pratiquent le plus souvent le culte et proclament leur foi dans la langue de leur cœur et dans un style culturel qui leur est propre.

Là où le grand mandat missionnaire a été véritablement mis en œuvre, les cultures pénétrées pratiquent le plus souvent le culte et proclament leur foi dans la langue de leur cœur et dans un style culturel qui leur est propre.

Ces langages du cœur et ces styles culturels sont très souvent révélés par des artistes autochtones qui sont des spécialistes du ministère par les arts ou de l’expression imaginative. Que ce soit dans le cadre de cérémonies, de liturgies ou de spectacles qui ont recours à l’expression visuelle, à la musique, aux contes ou à d’autres dynamiques de rassemblement, ce sont généralement les spécialistes du ministère par les arts qui aident la communauté des croyants dans ses expressions publiques et privées du culte.

« L’adoration est le joyau qui manque à l’évangélisme moderne […] C’est la seule pierre précieuse qui est perdue pour l’Église moderne, et je crois que nous devons la chercher jusqu’à ce que nous la trouvions », écrit A.W. Tozer.[2] Et le joyau le plus précieux est l’adoration qui a un sens dans le contexte de sa propre culture. Elle nécessite des symboles, des métaphores et des rituels qui permettent de relier les gens aux réalités invisibles de Dieu lui-même.

Ce type d’activités cultuelles exige que nous fassions passer les réalités et les vérités de Dieu des langues de la tête aux langues du cœur. Et ce domaine est très souvent celui de l’expression artistique. Dieu a spécialement équipé les artistes d’aujourd’hui pour exprimer au-delà des mots les réalités de la personne et du royaume surnaturels de Dieu. Par conséquent, nous devons recruter et déployer de manière proactive ces spécialistes du ministère de la louange et des arts dans le tissu de l’Église et de sa mission.

Brightly beaded tapestries created by Christian crafters from across the vast rural areas of KwaZulu-Natal in the north east of South Africa to provide an authentic African perspective on the Scriptures. (Source: Lausanne Movement)

Résistance de l’Église à l’égard des personnes engagées dans un ministère artistique et musical

Jeune croyant, j’ai très clairement pris conscience de deux choses : la première est que ceux qui dirigent l’Église étaient (et sont encore aujourd’hui) lents à faire confiance aux spécialistes artistiques ; et la seconde est que, globalement, la communauté artistique générale accepte rarement les artistes chrétiens. C’est à partir de cette prise de conscience que j’ai senti que Dieu me confiait la tâche d’aider les artistes et les musiciens à se former pour s’engager dans la grande cause de l’évangélisation du monde. J’ai aussi pris conscience qu’il y avait peu de structures de ministère chrétien qui prenaient au sérieux ces initiateurs de ministères artistiques. Ces passions inspirées par Dieu m’ont donc conduit à lancer Artists in Christian Testimony International (A.C.T. Intl – Artistes dans le témoignage chrétien),[3] une agence missionnaire composée de musiciens et d’artistes, et d’autres initiateurs de ministères créatifs de toutes sortes, chacun et chacune étant engagé dans le culte autochtone et la formation de communautés chrétiennes.

Même après 50 ans d’efforts dans ce domaine, une résistance existe toujours dans l’esprit des responsables d’Église, bien que de nombreux ministres et missionnaires soient aujourd’hui plus ouverts à l’importance des stratégies artistiques et musicales dans le ministère et les missions. De plus, il n’existe pas de « structures de facilitation du ministère » en nombre suffisant pour accueillir les quelques recrues qui comprennent la nature stratégique des expressions, méthodes et stratégies artistiques. Il y a un grand besoin de développer des contextes de ministère permettant l’interaction avec l’Évangile, la formation de disciples, l’implantation d’Églises et la mise en place de cultes hybrides, mais on ne donne pas assez de place pour expérimenter à celles et ceux qui s’y sentent appelés.

Cherchons des structures missionnaires pour artistes et musiciens

Les chrétiens artistiques ont besoin d’au moins trois choses pour avoir un ministère qui « tienne la route » : une vision, des leaders et des structures.

Depuis le début, A.C.T. Intl s’est engagé à donner aux musiciens et aux artistes les moyens d’évangéliser le monde et d’exercer un ministère holistique en aidant les gens à adorer, louer et proclamer le Christ d’une manière culturellement adéquate, en équipant l’Église pour qu’elle apporte aux nations une expression de louange et d’adoration pertinente. Ce sont des clés pour notre mandat « chrétien » global, qui consiste à reconquérir les cultures du monde pour le Christ par la musique et les arts. Les chrétiens artistiques ont besoin d’au moins trois choses pour avoir un ministère qui « tienne la route » : une vision, des leaders et des structures. C’est pour alimenter ces trois domaines qu’A.C.T. Intl existe. Nous avons besoin de beaucoup plus d’agences missionnaires qui s’attachent intentionnellement à trouver et envoyer des praticiens de ministères artistiques.

Dès le début, nous nous attendions à ce que des mouvements similaires au nôtre, qui mobilisent des artistes pour le ministère, puissent naître dans d’autres régions du monde, puisque des serviteurs créatifs du Royaume existent dans toutes les cultures. Très vite, le Seigneur nous a incités à nous installer à Nashville, dans le Tennessee, désormais connue dans le monde entier comme la ville de la musique et le foyer de la musique chrétienne. Peu de temps après, nous avons vu apparaître un énorme vivier de musiciens et d’artistes qui, pour la plupart, attendaient « le » gros contrat d’enregistrement. Nous avons réfléchi à la manière dont ils pourraient acquérir une expérience précieuse par le biais d’un ministère dans les prisons, sans rémunération ni fanfare. Le ministère dans les prisons animé par A.C.T. Intl a été lancé pour fournir un environnement de formation pratique pour l’évangélisation. Au fur et à mesure que s’est étoffé notre ministère dans les prisons, il a apporté une vision, un leadership et des opportunités structurées aux artistes, musiciens, danseurs et acteurs.

Cherchons plus de formation de disciples et de formation pour les chrétiens dans les arts et la musique



Nous sommes également conscients de la nécessité d’une formation plus approfondie, afin d’équiper les artistes qui ressentent l’appel de Dieu au ministère. Cette observation a conduit à la création de nos programmes de formation (Arts-Ministère)dans les arts comme ministère – désormais appelés uSeminary.org et Worshipedia.org. Ces programmes explorent la théologie biblique, les stratégies bibliques et les compétences bibliques pour le ministère des arts, en fournissant un environnement de haute qualité et à faible coût dans lequel des spécialistes expérimentés du ministère des arts peuvent cristalliser et communiquer leur sagesse. Nous disposons actuellement de trois portails en ligne pour nos services éducatifs : uSeminary(https://useminary.org), Worshipedia(https://worshipedia.org) et uSeminary Publishing(https://www.useminarypublishing.org).

La communauté internationale d’artistes créatifs d’A.C.T. Intl contribue à apporter aux personnes déjà engagées dans le ministère une direction et un suivi. Les musiciens Marty McCall et Scott Wesley Brown en sont deux exemples précurseurs. Ces deux frères en Christ m’ont rejoint à différents moments pour animer des réunions mensuelles organisées sous l’égide d’A.C.T. Intl, appelées Christian Musicians Fellowship (Fraternité de musiciens chrétiens), qui cherchent à apporter un soutien aux musiciens de Nashville. À mesure que les qualités pastorales de Marty et Scott se sont manifestées, Dieu les a amenés à assumer des rôles de direction dans des Églises locales, en ajoutant la pastorale de la louange à leur ministère itinérant. D’autres personnes en relation avec A.C.T. Intl se sont engagées dans des tournées musicales à court terme à l’étranger. Une fois que l’on s’est engagé dans un ministère en dehors des murs de son Église locale, il devient facile de passer aux missions à court terme et à des actions de ministère plus continues utilisant des méthodes et des stratégies artistiques.

Prêt à servir : louange, arts et autres expressions créatives pour les serviteurs du Royaume

L’évangélisation mondiale ne peut se faire de manière adéquate sans l’implication des praticiens de la pastorale des arts et des spécialistes de l’expression imaginative.

Les créatifs et les spécialistes du ministère de louange et des arts, en tant que serviteurs du Royaume, ressentent l’appel de Dieu vers le ministère de la proclamation. Beaucoup sont prêts à répondre à un encadrement et à des conseils. Cependant, il faut pour cela que le peuple de Dieu les identifie, les implique, développe des structures qui vont les déployer, et les encourager intentionnellement à s’engager énergiquement dans la diffusion de la bonne nouvelle du royaume de Dieu. L’évangélisation mondiale ne peut se faire de manière adéquate sans l’implication des praticiens de la pastorale des arts et des spécialistes de l’expression imaginative.

Alors, si vous êtes créatif, demandez à Dieu de vous donner la concentration et l’intentionnalité nécessaires pour approfondir votre culte personnel quotidien avec le Seigneur, et prenez des mesures immédiates pour mettre vos passions et vos compétences artistiques à sa disposition pour accomplir ses objectifs. Et si vous êtes un responsable d’Église, animé d’un esprit de service à quelque titre que ce soit, je vous invite à rechercher des personnes artistiques dans votre sphère d’influence. Puis, lorsque vous en trouvez, prenez soin d’elles, établissez des liens avec elles, affirmez-les et admirez-les, donnez-leur des ressources et envisagez les moyens puissants que Dieu veut qu’ils utilisent pour le servir. Ce sont ces personnes que Dieu est en train d’équiper pour exprimer sa gloire dans la louange et l’adoration, pour raconter la grande histoire de ce que Jésus a apporté en matière de pardon et d’accès à Dieu, et pour être des vases magnifiques que son Esprit utilisera pour agir dans la vie de nombreuses personnes.

Et quand les artistes serviteurs du Seigneur seront libérés pour proclamer la gloire de celui qui nous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière, alors l’évangélisation mondiale sera particulièrement florissante grâce à la beauté de leur expression artistique. Puissiez-vous devenir une voix qui plaidera pour que l’Église prenne en compte et s’occupe de ce riche vivier d’artistes créatifs pour la cause de l’Évangile.

Endnotes

  1. Note de l’éditeur: Voir l’article de Michael Moynagh intitulé « Des communautés chrétiennes pour chaque contexte » dans le numéro de septembre 2020 de l’Analyse mondiale du Mouvement de Lausanne, à l’adresse : https://lausanne.org/fr/mediatheque/laml/2020-09-fr/des-communautes-chretiennes-pour-chaque-contexte.
  2. « L’adoration est le joyau qui manque à l’évangélisme moderne. Nous sommes organisés ; nous travaillons ; nous avons nos agendas. Nous avons presque tout, mais il y a une chose que les Églises, même les Églises évangéliques, n’ont pas : c’est la capacité à adorer. Nous ne cultivons pas l’art de l’adoration. C’est la seule pierre précieuse qui est perdue pour l’Église moderne, et je crois que nous devons la chercher jusqu’à ce que nous la trouvions », écrit A.W. Tozer dans Worship: The Missing Jewel (Camp Hill, Pennsylvanie : Christian Publications, 1961), 9.
  3. Artists in Christian Testimony, International (A.C.T. Intl) existe pour mobiliser et équiper des ministères et missionnaires artistiques et innovants pour le travail chrétien dans le monde entier. Nous apportons une structure de ministère ecclésiastique interconfessionnel à but non lucratif, qui aide et envoie des missionnaires et des ministres artistiques afin qu’ils poursuivent, dans le monde entier, leur mission ou leur appel ministériel spécifique dans le cadre de l’œuvre de l’Église chrétienne historique selon le Nouveau Testament. Plus de 700 ministères à vocation artistique sont actuellement desservis par A.C.T. Intl. Nos objectifs sont les suivants : évangéliser de manière créative les peuples non chrétiens, édifier l’Église dans le monde entier et mobiliser une nouvelle lignée de ministres et de missionnaires qui sont des spécialistes de la louange et des méthodes créatives de communication du salut par le Christ Jésus, https://actinternational.org/.

Byron Spradlin est le catalyseur de Lausanne pour les arts. Il est le fondateur et président de Artists in Christian Testimony Intl, un comité de soutien au ministère et d’envoi en mission pour des artistes et des créatifs, qui compte aujourd’hui plus de 700 employés artistiques et novateurs dans 50 pays. Il est un spécialiste de l’art dans la mission et le ministère qui a servi la communauté chrétienne en tant qu’enseignant biblique, implanteur d’Église, directeur de louange, évangéliste, professeur, chanteur, auteur-compositeur et spécialiste des arts dans plus de 50 pays, et un leader d’opinion sur le rôle de l’imagination et des arts dans l’Église et les mandats missionnaires qui lui ont été confiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*