Une jambe fatiguée

Crac ! La pédale gauche du vélo loué à Kunming, en Chine, vient de casser à mi-parcours de notre circuit de prière à vélo. Notre coéquipier frustré est rentré lentement et péniblement à l’hôtel. Tout le trajet, sa jambe gauche a pendu inutile, tandis que sa jambe droite épuisée pédalait comme une folle.

Cette scène humoristique nous a rappelé un ami indien, implanteur d’Églises, qui déclarait : « On peut faire du vélo avec une seule pédale, mais c’est plus facile avec deux ! »

Les hommes et les femmes peuvent soit refléter le dessein constant de Dieu d’une juste gouvernance ensemble, soit la perversion de l’ennemi qui enfle l’orgueil et accroît la rébellion.

Dieu a créé l’homme et la femme et leur a donné à tous les deux le mandat de s’unir à lui pour proclamer son royaume à toutes les nations (Matthieu 24.14). De la création de l’homme et de la femme et du mandat qu’il leur donne, Dieu dit que c’est « très bon ». Dans la bataille cosmique actuelle, les hommes et les femmes peuvent soit refléter le dessein constant de Dieu d’une juste gouvernance ensemble, soit la perversion de l’ennemi qui enfle l’orgueil et accroît la rébellion.

Dans cet article, nous étudions, sous l’angle des cinq premiers commandements de Dieu, les tendances principales du partenariat homme-femme — certaines bénéfiques pour l’éternité et certaines dévastatrices. En cours de route, nous faisons des suggestions pratiques pour honorer le Christ et être une bénédiction pour la société. À la fin, nous verrons comment Jésus réitère les commandements de Genèse 1.28 dans le chapitre 28 de Matthieu.

Les cinq premiers commandements de Genèse 1

Dieu a honoré et béni le premier homme et la première femme, et leur a donné à tous deux cinq commandements fondamentaux. Ces commandements nous font découvrir ce que Dieu a à cœur pour bénir l’humanité et nous font saisir la grande portée du mandat qu’il nous a confié.

Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tous les animaux qui fourmillent sur la terre. (Genèse 1.28)

Dans ce verset, les cinq verbes hébreux à l’impératif et au pluriel montrent clairement que Dieu veut que hommes et femmes ensemble aient en partage le bénéfice de ces commandements, et les bénédictions qui en découlent. Cela est renforcé par le fait que Dieu utilise des pronoms pluriels : Dieu « les » bénit ; Dieu « leur » dit… ». Dès l’origine, Dieu avait prévu un partenariat entre l’homme et la femme.

Voici les verbes hébreux et leur signification dans ce verset, notamment : Parah (פָרָה) Être fécond, Rabah (רָבָה) Multiplier, Male (מָלֵא) Remplir complètement, Kabash (כָּבַשׁ) Soumettre, Radah (רָדָה) Dominer, gouverner.

Commandement #1: parah פָרָה (soyez féconds)

Le premier commandement de Dieu à l’humanité est parah ! Dieu a ordonné au premier couple de « jouir l’un de l’autre » et de procréer des personnes reflétant l’image de Dieu. Personne n’est assez fou pour penser qu’un seul sexe peut accomplir la tâche à lui seul. De même, dans l’Église, Dieu veut qu’aussi bien les hommes que les femmes soient des disciples qui produisent des fruits et portent son image.

Bienfaits divins

Les femmes représentent environ 60 % de l’Église mondiale, et tous les croyants sont nécessaires pour faire des disciples. L’Église de Chine, autrefois celle qui a connu la croissance la plus rapide, a porté des fruits étonnants portés par le travail, le sacrifice et la souffrance tant des sœurs que des frères. Des équipes féminines d’évangélisation se sont déployées et l’Esprit Saint a incité tant les hommes que les femmes à prêcher.[1] L’Église iranienne, celle qui aujourd’hui connaît la croissance la plus rapide, s’est montrée féconde dans un contexte de persécution. Les femmes multiplient les disciples aux côtés des hommes.[2] En Inde, un mouvement a pris son essor avec des milliers de femmes équipées pour implanter des Églises aux côtés des hommes, produisant des dizaines de milliers de nouveaux disciples.[3]

Dévastations démoniaques

L’œuvre de l’ennemi est pour sa part d’empêcher l’homme et la femme de produire du fruit par l’avortement, la corruption du mariage et en décourageant la formation de disciples. L’avortement est le plus grand génocide qui ait jamais touché l’humanité. Chaque année, ce sont plus de 40 millions de bébés qui meurent.[4] Le monde enregistre 125 000 avortements par jour.[5] Le divorce entraîne la division. Avec la récente pandémie de COVID-19, le taux de divorce a augmenté de 34 % aux États-Unis.[6] Tuer les enfants à naître et déchirer les familles réduit le fruit physique, mais l’ennemi veut surtout limiter le fruit spirituel. L’étude du Groupe Barna souligne que moins de la moitié des chrétiens des États-Unis se sentent obligés de partager leur foi et qu’ils sont encore moins nombreux à faire des disciples.[7]

Pour être féconds malgré les plans de l’ennemi, les hommes et les femmes peuvent :

  • promouvoir la vie et la vérité — défendre les enfants à naître, aider les enfants menacés, adopter ou parrainer, refuser de croire le mensonge qui prétend que l’avortement est un « droit de la femme » ou que les enfants sont un fardeau pour la planète ;
  • devenir des faiseurs de disciples — développer leurs compétences et leurs capacités pour former des hommes et des femmes qui sachent partager et défendre leur foi.

Commandement #2: rabah רָבָה (multipliez)

Le deuxième commandement de Dieu est rabah ! Cet impératif signifie que les hommes et les femmes doivent répandre rapidement la vie abondante de Dieu (multiplier plutôt qu’ajouter) ! Si le fait de porter du fruit reproduit la vie, rabah en augmente la rapidité et l’abondance.

Bienfaits divins

Lorsque des hommes et des femmes étendent de manière exponentielle la vie de Dieu au monde entier, beaucoup sont bénis. Dans le monde de l’entreprise, le renforcement du partenariat hommes-femmes permet d’obtenir des performances nettement supérieures en se conformant au dessein de Dieu.[8] Les peuples non prospectés et non atteints (UUPG pour le sigle anglais) ont accès à l’Évangile parce que des hommes et des femmes osent le leur annoncer.[9] Le développement de méthodes pour multiplier les disciples, les leaders, les Églises et les mouvements requiert la stratégie d’unité de Jésus « pour que le monde sache » (Jean 17.23).[10]

Dévastations démoniaques

L’ennemi veut que les hommes et les femmes pervertissent le commandement de Dieu par leur désunion et leurs divisions (tout le contraire de la multiplication) ! Dans l’ouvrage Et pourquoi pas les femmes ? Loren Cunningham, David Hamilton et Janice Rogers énumèrent les conséquences néfastes de la désunion entre les hommes et les femmes :[11]

  • attaque contre les ouvriers de l’Évangile,
  • attaque contre les hommes et leur ministère,
  • attaque contre les femmes,
  • attaque contre le caractère de Dieu,
  • attaque contre l’image de Dieu.

Le féminisme radical comme le maculinisme radical peuvent donner lieu à des revendications, des idées faussées de « justice »[12] et des disputes sur les « droits ». Ces divisions sociales, manifestations du péché, font des hommes et des femmes des adversaires plutôt que des partenaires.

Pour se multiplier malgré les plans de l’ennemi, on peut :

  • être des modèles et partager — mettre en évidence les valeurs par des actions qui honorent les hommes et les femmes, et donc partager l’estrade, la salle du conseil et les lieux de décision ;
  • enseigner ce que Dieu a à cœur — apporter des prédications qui disent clairement que le même Esprit Saint réside dans les deux, et que Dieu ne regarde pas l’apparence extérieure pour décider d’un don spirituel.

Commandement #3: male מָלֵא (remplissez complètement)

Le troisième commandement de Dieu en Genèse 1 est male ! Ce verbe signifie déborder, satisfaire et remplir. Dieu veut que les hommes et les femmes ne permettent à aucun domaine de la société d’être privé de la gloire de Dieu. Au contraire, il s’agit d’impacter la culture en tout lieu sur la base des dons, de la passion et de l’expérience de chacun.

Bienfaits divins

L’ampleur de la mission que Dieu nous a donnée de remplir le monde exige une pleine participation. Dans les champs de moisson que sont la santé, les médias, le divertissement, l’éducation, les affaires ou le gouvernement, les hommes et les femmes peuvent briller et s’épanouir comme témoins de l’Évangile. Dieu veut que son peuple se répande dans les moindres recoins et le représente en tant qu’ambassadeurs influents. Les peuples de la diaspora, tels que les groupes de travailleurs d’Asie du Sud-Est, qui travaillent comme domestiques et ouvriers du bâtiment dans les États arabes du Golfe, peuvent vivre puissamment leur mission évangélique.[13]

Dévastations démoniaques

Satan veut que les hommes et les femmes luttent les uns contre les autres, se sentent menacés, se replient et abandonnent. Souvent, les idoles de la sécurité et de l’orgueil, ou une certaine théologie, peuvent restreindre les travailleurs qui veulent œuvrer pour Dieu. Des sœurs d’Asie de l’Est ont témoigné : « Nous avons donné notre sueur et notre sang en prison pour Jésus. Puis des enseignants de la Bible sont venus de pays étrangers et nous ont dit que la direction était réservée aux hommes, et que nous devions nous asseoir et ne plus prêcher. Que faire ? Nous ne voulons pas déshonorer Jésus ! »

Pour remplir la terre et lutter contre les projets de l’ennemi, on peut :

  • maximiser la tâche — voir l’ampleur de la mission qui nous attend et comment chacun joue un rôle. Des ouvriers qui, dans leurs domaines respectifs, comprennent leur importance pour l’Évangile peuvent avoir un impact sur l’ensemble de la société ;
  • prendre des risques — Jésus cherche des personnes qui prennent des risques pour l’honorer. Être des femmes et des hommes prêt·e·s à vivre courageusement la foi.

Commandement #4: kabash כָּבַשׁ (soumettez)

Le quatrième commandement de Dieu à son peuple est kabash ! Ce qui signifie soumettre ou amener à la soumission. Jésus est venu pour détruire l’œuvre de l’ennemi (1 Jean 3.8). Kabash ne signifie pas simplement défricher des terres agricoles ou dompter des animaux ; Dieu veut la victoire sur les ténèbres.

Bienfaits divins

Dieu demande aux hommes et aux femmes d’entrer dans sa mission victorieuse pour écraser l’ennemi. Agir ainsi a un impact direct sur la société, car le mal est anéanti et l’Évangile répond aux besoins. Au Moyen-Orient, des conseillers professionnels (hommes et femmes) aident les toxicomanes à surmonter de nombreux problèmes.[14] Dans d’autres pays, au nom de Jésus, des avocats créatifs, hommes et femmes, et de courageux agents en infiltration utilisent leurs compétences professionnelles pour infiltrer, arrêter et poursuivre les réseaux de trafic d’êtres humains.[15],[16]

Dévastations démoniaques

L’ennemi veut que les hommes et les femmes s’utilisent, s’exploitent et se dominent mutuellement. Les drogues, la pornographie et les dépendances sexuelles maintiennent des millions de personnes en esclavage.[17] Les divertissements, le plaisir, l’agitation et l’apathie empêchent des millions de chrétiens de constituer une menace pour l’ennemi.

Pour déjouer les plans de l’ennemi, il faut :

  • se réveiller et combattre — chasser les vices qui entravent. Combattre les divertissements ou les traditions qui engourdissent et qui maintiennent le contrôle de l’ennemi ;
  • changer de vision du monde — promouvoir une mentalité de guerrier qui reconnaît les stratagèmes de l’ennemi. Équiper ceux que nous influençons afin qu’ils s’affranchissent des liens démoniaques.[18]

Commandement #5: radah רָדָה (dominez ou gouvernez)

Le cinquième commandement de Dieu aux hommes et aux femmes est radah ! Dieu veut que son peuple gouverne et protège toute la création. Gouverner la terre n’est pas une tâche réservée à un seul sexe. Dans Genèse 1, Dieu « leur » dit de gouverner. Permettre à l’humanité de gouverner est une bénédiction de Dieu.

Bienfaits divins

Le commandement d’exercer la domination, ou de gouverner, que l’homme et la femme ont reçu est une belle et lourde responsabilité. En Asie du Sud, en 2020, un réseau croissant d’Églises de maison a commencé demander à des couples, mari et femme, de « co-baptiser » les nouveaux croyants. Ce modèle honore les femmes, protège les hommes de toute accusation et instaure la confiance dans la communauté. En Inde et à Singapour, les conseils d’administration des entreprises se sont révélés efficaces lorsqu’il y a une diversité sexuelle.[19] Un bon partage du pouvoir révèle une unité selon la pensée de Dieu, une force attractive de l’Évangile.

Dévastations démoniaques

L’ennemi s’emploie à empêcher les croyants de gouverner. Il préfère que les chrétiens se désengagent des postes de pouvoir, laissant à d’autres la responsabilité de diriger le monde. Lorsque les chrétiens gouvernent, l’ennemi veut qu’ils se conforment à la culture, favorisent la folie et la facilité, l’apathie et l’abdication, et dominent de façon déshonorante les uns sur les autres.

Pour imposer son autorité sur les plans de l’ennemi, on peut :

  • avoir pour but de reproduire le caractère de Dieu — chaque personne de la Trinité vit mutuellement avec les autres l’amour, le service et la soumission ; elles gouvernent ou dominent sans hiérarchie éternelle ;
  • combattre la chute — combattre les tendances dominatrices, la manipulation mensongère, l’esclavage honteux, la traite des êtres humains et la pornographie ;
  • ne pas craindre les responsabilités — exercer l’autorité de Dieu avec grâce et vérité.

Jésus répète Genèse 1.28

Jésus a repris ces cinq commandements dans Matthieu 28.18-20 !

faites des disciples = soyez féconds,

allez… vers toutes les nations = multipliez,

apprenez-leur… tout = remplissez,

obéir… à mes ordres = soumettez,

toute autorité au ciel et sur la terre + Je suis avec vous = dominez.

Dans le dernier mandat qu’il a confié, Jésus a répété les premiers commandements de Dieu. La totalité du corps du Christ est appelé à multiplier les faiseurs de disciples, en équipant les autres pour qu’ils aillent à leur tour enseigner et baptiser. L’intention initiale de Dieu exprimée dans Genèse 1 a été rachetée et restaurée par Jésus dans Matthieu 28 et devrait être toujours en vigueur aujourd’hui.

Refléter le cœur de Dieu reste un impératif, et Dieu veut que les hommes comme les femmes y participent.

Conclusion

Refléter le cœur de Dieu reste un impératif, et Dieu veut que les hommes comme les femmes y participent. Dieu les équipe à cette fin, tandis que l’ennemi cherche à disqualifier et à détruire la puissante équipe homme-femme que Dieu a conçue.

Si donc votre jambe droite est épuisée et que votre jambe gauche pendouille, il est peut-être temps de réparer votre vélo. Libérez vos femmes et vos hommes pour qu’ils pédalent ensemble sur le chemin des cinq commandements de Dieu et pour l’accomplissement du grand mandat missionnaire. Ensemble, nous pouvons accomplir la mission mondiale de Dieu.

Notes

  1. Alexander Chow, ‘The Remarkable Story of China’s Bible Women’, Christianity Today, posted March 16, 2018, https://www.christianitytoday.com/history/2018/march/christian-china-bible-women.html.
  2. Louisa Rodriguez, ‘The Surprising Leaders of Iran’s Underground Church’, Fruitful Living, posted October 19, 2019, https://www.fruitfullyliving.com/leaders-of-irans-underground-church/#.X8ugqNhKhPY.
  3. La recherche n’est actuellement pas rendue publique pour des raisons de sécurité.
  4. Accessed April 19, 2021, https://www.worldometers.info/abortions/.
  5. Accessed April 19, 2021, https://www.worldometers.info/abortions/.
  6. Elizabeth Rosner, ‘US Divorce Rates Skyrocket Amid COVID-19 Pandemic’, New York Post, posted September 1, 2020, https://nypost.com/2020/09/01/divorce-rates-skyrocket-in-u-s-amid-covid-19/.
  7. ‘Is Evangelism Going Out of Style?’, Research Releases in Faith & Christianity, Barna, last modified December 17, 2013, https://www.barna.com/research/is-evangelism-going-out-of-style/.
  8. ‘Report: The Bottom Line: Corporate Performance and Gender Diversity’, Catalyst, last modified January 15, 2004, https://www.catalyst.org/research/the-bottom-line-connecting-corporate-performance-and-gender-diversity/.
  9. World Evangelical Alliance, Lausanne and Rise in Strength, accessed April 19, 2021, https://www.youtube.com/watch?v=5i_p-H5cMws.
  10. Resources, 24:14, accessed April 19, 2021, https://2414now.net/resources/.
  11. Loren Cunningham, David J Hamilton et Janice Rogers, Et pourquoi pas les femmes ? (Pomy, Suisse : JEM Edition, 2007).
  12. Mimi Haddad, ‘Christian and Islamic Feminists in Dialogue’, Priscilla Papers, posted July, 31, 2020, https://www.cbeinternational.org/resource/article/priscilla-papers-academic-journal/christian-and-islamic-feminists-dialogue.
  13. Sadira Joy Tira and Tetsunori Yamamori, ‘Scattered and Gathered: A Global Compendium of Diaspora Missiology,’ Lausanne, posted December 21, 2016, https://www.global-diaspora.com/scattered-and-gathered-a-global-compendium-of-diaspora-missiology-2/.
  14. Kasr El Dobara Evangelical Church, accessed April 19, 2021, https://kdec.net/kdecold/church-ministries/family-counseling.html (Arabic resource).
  15. Rebecca Harris and Daniella Goncalves, ‘Combatting Human Trafficking: A Career Guide for Lawyers and Law Students,’ last modified Summer 2017, https://hls.harvard.edu/content/uploads/2008/06/Human-Trafficking-Guide-OPIA-2017.pdf.
  16. Heather Clawson, Nicole Dutch and Megan Cummings, ‘Law Enforcement Response to Human Trafficking and Implications for Victims: Current Practices and Lessons Learned’, Caliber, posted October 2006, https://www.ncjrs.gov/pdffiles1/nij/grants/216547.pdf.
  17. ‘The Vicious Truth About Drug Addiction and Alcoholism’, Focus on the Family, last modified May 1, 1999, https://www.focusonthefamily.com/parenting/the-vicious-truth-about-drug-addiction-and-alcoholism/.
  18. Ralph Winter, ‘Re-consecration to a Wartime Lifestyle’, Articles, Joshua Project, accessed on April 19, 2021, https://joshuaproject.net/assets/media/articles/a-wartime-lifestyle.pdf.
  19. Geeta, Dupati, ‘Gender diversity and firm performance: evidence from India and Singapore’, posted November 4, 2019, https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00036846.2019.1676872?journalCode=raec20.

Photo credits

Photo by Naassom Azevedo on Unsplash

Chad et Leslie Neal Segraves sont les co-catalyseurs de Lausanne pour le réseau Hommes et femmes, partenaires pour l’Évangile. Il y a plus de 20 ans, ils ont cofondé (et codirigent) 10/40 Connections, une organisation missionnaire qui cherche à semer l’espérance parmi les peuples non atteints pour qu’ils entendent, vivent et multiplient la bonne nouvelle de Jésus dans leur propre contexte. Après avoir vécu de nombreuses années en Inde, en Chine et au Moyen-Orient, Leslie et Chad ont obtenu leur doctorat en missiologie au Fuller Seminary en 2009. En 2017, ils ont publié Engaged in Love and War : Awakening Commitment and Courage [Unis dans l’amour et la guerre : réveiller l’engagement et le courage]. Ils vivent en Asie du Sud-Est avec leurs trois enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*