L’initiative du Mouvement de Lausanne autour de la Sécularisation mondiale cherche à apporter une réponse à la sécularisation croissante de la société partout dans le monde, tendance étroitement liée à la mondialisation de la culture, notamment parmi la jeunesse urbaine.

Partout dans le monde on voit émerger parmi la jeunesse une culture commune, portée par le consumérisme, les médias sociaux et l’industrie du divertissement, et cette culture mondiale est la plus grande qui ait jamais existé. Elle s’étend sur toute la planète, véhiculant les mêmes valeurs, répandant la même musique, s’abonnant aux mêmes chaînes YouTube et suivant les mêmes influenceurs sur les médias sociaux.

Cette culture mondiale est grandement influencée par une vision du monde prédominante – l’humanisme laïc – qui affirme que Dieu n’est pas pertinent et que l’homme est au centre de tout. Dans cette culture relativiste, nous sommes Dieu et le consumérisme est notre religion. C’est une génération qui ne se tourne pas vers l’Église pour obtenir des réponses, et la considère plutôt comme une tradition dépassée, morte et vide de sens. Soit il n’y a pas de Dieu, soit, s’il existe, il n’interfère pas dans nos vies.

Partout dans le monde, cette culture de la jeunesse présente une difficulté particulière aux missions. Il existe en effet, dans la société, un grand fossé culturel entre l’Église et la jeunesse sécularisée. Cette fracture démographique n’est pas l’apanage des seules régions post-chrétiennes, comme l’Europe ou les États-Unis. Elle a un impact sur les cultures des centres urbains de toutes les régions du monde, y compris au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique.

Notre initiative autour de la sécularisation mondiale met en place un réseau de responsables missionnaires activement engagés à atteindre la société sécularisée dans le monde entier, à produire du contenu (livres, articles, vidéos, etc.) pour fournir des ressources de sensibilisation et de formation, et à encourager et faciliter les possibilités d’action en collaboration.