Le réseau thématique du Mouvement de Lausanne, Ministère auprès des étudiants internationaux (MEI), cherche à renforcer partout dans le monde le développement du « mouvement » MEI. Notre vision est d’offrir à chaque étudiant international de chaque pays et dans chaque pays, l’opportunité d’une rencontre avec l’Évangile et de devenir ensuite un catalyseur de « l’Évangile à la portée de chacun, une Église évangélique accessible à tous les peuples, des leaders à l’image du Christ dans chaque Église, et un impact du royaume dans chaque sphère de notre société ».

Nous nous engageons dans la MEI parce que les étudiants et les universitaires internationaux représentent une opportunité missionnaire actuelle ainsi que celles et ceux qui seront les futurs leaders du monde. C’est l’une des plus grandes opportunités et stratégies pour la mission mondiale.

Il y a plusieurs raisons de s’engager dans la MEI. Les étudiants étrangers :

  • Sont déjà dans nos pays et nos communautés
  • Connaissent suffisamment notre langue
  • Sont souvent plus réceptifs vis-à-vis de l’Évangile et, étant loin d’une société restrictive, sont plus libres de le prendre en considération
  • Sont souvent issus de groupes de personnes non atteints
  • Apprécient l’hospitalité et les relations d’accueil dans les familles d’accueil ou à travers l’amitié entre pairs
  • Sont des agents potentiels de transformation, des bâtisseurs de nations et des témoins quand ils rentrent chez eux
  • Sont des informateurs pour faire avancer la mission mondiale
  • Sont des dons de Dieu au pays hôte et à leur Église nationale.

« Nous encourageons les chrétiens des nations d’accueil, où existent des communautés immigrantes, et une population d’étudiants et d’universitaires internationaux, issues d’autres arrière-plans religieux, à porter un témoignage de l’amour du Christ fût-ce en allant à contre-courant de leur propre culture, en actions et en paroles, en obéissant aux commandements bibliques nombreux à aimer l’étranger, défendre la cause de l’immigrant, rendre visite aux prisonniers, pratiquer l’hospitalité, tisser des amitiés, inviter chez eux et fournir de l’aide et des services. » L’engagement du Cap II-C-5

Vous trouverez davantage d’éléments sur la version anglaise de cette page.